Courrier par la LDH à Mr Le Directeur de l’ARS pour connaitre le suivi de l’affaire

Suivi de notre demande d’une enquête suite au drame dans le Gers durant lequel un jeune adulte perd l’usage de sa main à la suite d’une prise en charge très longue par les Urgences

Pascal Levieux
Président de la Ligue des Droits de l’Homme du Gers
p.levieux@free.fr
06 76 91 92 01 à Mr Le Directeur de l’ARS Occitanie
26-28 Parc club du Millénaire
1025, rue Henri Becquerel
34067 MONTPELLIER

Références ARS : ARS/DUQUALE/UQ/N°1132/2018
Réclamation N°2018-oc-0379
Auch, le 10 juin 2019,

Objet : Suivi de notre demande d’une enquête suite au drame dans le Gers durant lequel un jeune adulte perd l’usage de sa main à la suite d’une prise en charge très longue par les Urgences

Monsieur le Directeur,

A la suite d’un reportage diffusé sur France3, le 25 mai 2018 durant son journal 19/20, la Ligue des Droits de l’Homme du Gers avait appris qu’Antonin Bridard, âgé de 19 ans, a perdu l’usage de sa main à la suite d’un accident survenu le 26 mars 2018 dans l’entreprise Sarremejean située dans le Gers, à Condom.

C’est pourquoi j’avais demandé à Mme Cavalier d’ordonner une enquête dans vos services pour que des explications soient données à la famille ainsi qu’à tous nos concitoyens.

La Ligue des Droits de l’Homme du Gers avait ainsi obtenu une réponse à notre courrier :
dans ce dernier en date du 19/07/2018, Mme La Directrice de l’ARS m’indiquait qu’outre sa plus grande vigilance une enquête interne avait bien été diligentée. Et que ses résultats seraient communiqués à Mr Antonin Bridard.

C’est pourquoi à ce jour je me dois d’acter les éléments suivants :
Sauf erreur de ma part, aucune information n’est parvenue à Mr Bridard
Aucune informations ne m’a été communiquée
Au sujet d’une éventuelle remise en cause d’un fonctionnement qui a engendré cet accident, nos concitoyens ne peuvent être rassurés quant à une nouvelle organisation des services concernés pour éviter une dramatique répétition

Vous comprendrez bien que je suis tout de même interloqué qu’aucune suite sérieuse ne soit donnée par l’institution que vous dirigez.
En attendant une réponse et en étant à votre disposition pour discuter de vive voix du suivi de cette affaire, veuillez, Monsieur Le Directeur, croire en l’expression de mes salutations respectueuses.

Pour la Ligue des Droits de l’Homme du Gers,
son président, Pascal Levieux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s